Tour de France Culinaire – Édition Cantal

14/10/2012

Aucune caravane, encore moins de maillot jaune ! Le Tour de France Culinaire a fait étape dans le Cantal plutôt équipé d’une cuisine mobile et de casseroles ! A l’occasion de la Fête de la Gastronomie, événement national porté par pas moins de 5 ministères, l’AOP Cantal a accueilli une quinzaine de blogueurs culinaires (ces passionnés de cuisine qui partagent leurs recettes sur leurs sites personnels), pour leur faire découvrir les richesses du Cantal. Au programme de ces 2 jours : de la gastronomie, des découvertes, des rencontres….et le tout dans une bonne humeur communicative !

Nous avons donc accueilli notre joyeuse troupe de blogueurs le vendredi 22 septembre à l’aéroport d’Aurillac. Après réception des bagages, nous avons pris le chemin du restaurant Les 4 Saisons, l’adresse des époux Guibert, pour un dîner ô combien délicieux. Le chef Guibert, personnage discret, laisse sa cuisine parler pour lui. Et sa cuisine, croyez-moi, elle parle ! Nous avons notamment dégusté une truffade inversée dont seul le chef a le secret. Et que dire du sablé à la myrtille et à la crème et Cantal et ses zestes d’oranges confites !

Après une belle soirée à la table des 4 Saisons, nous avons pris le chemin de l’Hôtel Saint Clément à Vic-sur-Cère, afin de reposer les organismes en prévision d’un samedi riche en découvertes !

Samedi matin, direction le sud du département pour visiter une laiterie coopérative. Nos hôtes blogueurs, attentifs et curieux, profitent de la visite guidée pour connaître les étapes de fabrication du Cantal, de l’emprésurage au démoulage. C’est l’occasion pour eux de découvrir les métiers d’une laiterie, où l’expérience et la connaissance des professionnels sont de mise pour fabriquer un bon AOP Cantal. Après une dégustation (bien méritée), nous allons rejoindre un producteur de lait sur son exploitation afin qu’il partage son quotidien avec nos invités. En plein champ, proche d’un troupeau de Montbéliarde, Gabriel, le producteur, détaille donc le parcours du lait (2 traites quotidiennes), de son exploitation jusqu’à la laiterie. Bon, mais nous n’avons toujours pas vu comment affiner le Cantal ? Direction le tunnel de Menthières, ancien tunnel ferroviaire reconverti en tunnel d’affinage pour ses qualités hygrométriques, pour une visite commentée par un maître d’affinage. Les blogueurs, impressionnés par le pittoresque du lieu, immortalisent ce moment par de nombreux clichés...

L’heure du déjeuner sonne en ce samedi déjà bien entamé : nous rejoignons le chef Delmas à la mairie de Montchamp, reconfiguré en cuisine et salle de restauration pour l’occasion, afin d’assister à un atelier culinaire où l’AOP Cantal fait figure de proue. Après 30 minutes d’un atelier très interactif, les appétits étaient aiguisés : ni une, ni deux, nos blogueurs n’ont pas sourcillé pour déguster la cuisine du chef Delmas : la recette du roulé de volaille aux poires avec sa croûte de Cantal (de la chapelure, du beurre et du Cantal, tout simplement) sur un lit de risotto de blettes a laissé d’excellents souvenirs à la joyeuse équipe !

Après avoir remercié le chef Delmas pour ce déjeuner exquis, nous finissons l’aventure Cantalienne par une ballade dans les Gorges de la Truyère, havre de sérénité et de quiétude avant de raccompagner nos chers blogueurs vers la destination du retour. Voilà, l’aventure est terminée, mais vous revenez quand vous voulez, nous avons encore des richesses à vous faire découvrir !